Pendant ses premiers années d'enseignement, Claire Tièche a constaté que les chanteurs ont des notions anatomiques et une gestion du souffle souvent imprécises, voir erronées.Pourtant la musculature des gestes vocaux et respiratoires demande de la part du cerveau des ordres corrects et précis afin d’y répondre avec justesse. A ordres flous, réponse floue, avec pour conséquence importante, le MANQUE DE CONFIANCE en ses moyens et en sa voix. Le chanteur doit avoir une bonne connaissance de lui-même pour gérer les émotions dont les répercussions sont toujours corporelles et musculaires...et interviennent donc directement sur la voix et sa dynamique.

 

Pour ces raisons l'enseignement de Claire tient compte des personnalités de chacun. Chacun son rythme, chacun ses prises de conscience, chacun ses résistances. Chaque personne est une physiologie différente....donc aucun instrument vocal n'est absolument semblable à un autre. Il faut chercher patiemment et avec confiance la voix et le timbre de chaque chanteur. On est dans la découverte de soi et de sa voix sans jugement et sans chercher à imiter quelqu'un. On peut imiter un style, mais avec notre propre instrument.

 

Toutes les voix sont belles et nous correspondent. Quand nous chantons correctement, nous reconnaissons instinctivement que cette voix est bien la notre.

 

Du côté de la technique pure, Claire Tièche tient à enseigner un chant en pleine conscience , c'est à dire induit par une bonne connaissance anatomique et fonctionnelle. Le geste vocal doit être précis et souple, ce qui exige une bonne comprehension et un travail soutenu, répétitif. En effet il faut instaurer une nouvelle mémoire du corps et rééduquer l'oreille afin qu'elle puisse nous guider correctement. Le chanteur apprend à maîtriser chaque partie du corps concernée pour pouvoir peu à peu les coordonner toutes.Par exemple une bonne diction lyrique est impossible tant que langue et mâchoire ne font pas leurs mouvements absolument souplement et de bonne manière.

 

Claire Tièche compare la technique vocale à une toile d'araignée qu'on tisse fil à fil jusqu'à l'équilibre. Ensuite on la perfectionne, on l'agrandit et chaque fil doit de nouveau s'adapter aux autres...et ainsi de suite tout au long de la vie du chanteur.

 

On comprendra facilement qu'un chanteur de carrière doive impérativement continuer à travailler et faire contrôler son chant régulièrement par une oreille extérieure et de confiance.